Passage à la 4K avec l’Asus PB287Q !

Ca y est ! je viens d’effectuer mon passage à la 4K !

J’ai mon 1er écran qui m’avait déjà fait des siennes, il s’est remis a avoir des problèmes, du coup j’ai (encore une fois) prévu le coup avant qu’il ne rende définitivement l’âme. Je me suis décider à acheter un nouvel écran dans les même taille (26/27 pouces) et en recherchant, j’ai pu trouver un écran 4K dans la même gamme de prix que j’avais acheté le précédent.

Passage à la 4K oblige, je me suis dis : 4 fois mon écran 26/27 pouces ça va faire petit sur la même surface ! alors j’ai cherché, mais pas moyen de trouver mieux que du 28 pouces sinon en TV mais les prix n’étaient pas les mêmes !

J’ai donc fais l’achat le 1er Mars 2015 d’un Asus PB287Q. via Cdiscount (Webdistrib) le 1er Juin 2015 pour 425€ (il est encore actuellement à 458€, prix le plus bas) Une fois reçu, petit problème. l’écran possède 2 prises HDMI dont 1 compatible MHL, une prise DisplayPort.

Ma carte graphique AMD Radeon HD 6870 Flex Edition de Sapphire possède un HDMI Femelle, 2 x DVI Femelle, 2 x Mini DisplayPort.

J’ai mon ampli branché en HDMI et mes 1 écran en DVI (qui est lui aussi branché sur le Nas 2 en VGA), et l’autre écran en DVI aussi, et le nouveau en Display port converti en HDMI via l’adaptateur fourni par ma carte graphique et le fait que ce soit une carte Flex, qui m’autorise du coup le mode Eyefinity d’AMD.

Ce qui me permet d’avoir une grande surface d’affichage (de gauche à droite) :

  • Iiyama E2607Ws (1920×1200)
  • Asus PB287Q (3840×2160)
  • Iiyama E2773HDS (1920×1080) cloné avec la TV via l’ampli

Au jour ou j’écris ces ligne le 1er écran fonctionne toujours correctement… bref à chaque fois que j’achète un nouvel écran, il prends peur et se remet à fonctionner 😉

Caisson de lumière

Phase 1

Les travaux se poursuivent, les avis changent aussi. Fin Mars 2015, les travaux du salon et de la cuisine continuent au niveau électrique avec notamment la réalisation d’un caisson de lumière entre le salon et la cuisine afin d’éclairer un future bar. Oui, je sais, je fais pareil que chez les parents… mais ce n’est pas plus tard qu’il faut se dire « mince ça aurait été bien de faire ça… ». De plus la gaine de courant passe là, car on l’a ré-encastré et l’interrupteur sera sur le mur juste à côté, là ou le courant passe, autant le faire tout de suite. Le bas de ma maison manque de lumière notamment du fait de l’encastrement des caissons pour les persiennes électrique  dans l’espace qui était à l’origine la fenêtre.

Mon père a donc réalisé un caisson afin d’avoir assez de recul pour mettre les spots à la verticale sachant que c’est ce qui reste de l’ancien mur qui sert de linteau, ce dernier étant en béton vibré avec des gros morceau de ferraille.

Phase 2

Mon père est revenu début Avril 2015 afin de réaliser les enduits et intégrer par la même occasion le caisson de lumière.

C’est aussi à cette période que j’ai aussi commandé à Castorama un meuble à monter pour le bureau, article à venir…

Electricité cuisine et salon

Les travaux se poursuivent doucement. En Mars 2015, c’est au tour de l’électricité, mon père est venu faire quelques changement de prises et interrupteurs déjà commencé il y a quelques temps dans le salon avec notamment le passage réseau de l’étage vers le salon puis vers le sous-sols.

Cette fois à l’entrée du salon, un nouvel interrupteur pour la lumière centrale et la prise du coin (pour le moment lié à l’halogène). Déplacement de la prise également. Puis l’on arrive vers la cuisine avec l’ajout d’interrupteur et prise, l’encastrement du fil qui pendait depuis un moment et dont plus personne ne se prendra dans la tête. Ce câble était l’arrivé à un interrupteur et commande de chauffage qui passé dans le mur séparant à l’origine le salon de la cuisine.

Puis suppression de l’interrupteur au niveau de la porte entre le garage et la cuisine.

Achat sur Steam de Cities: Skylines

Après la déception de Sim City et les différentes diffusion sur Twitch ou Youtube de Cities: Skylines, j’ai pris la décision d’acheter le jeu sur Steam dés sa sortie.

J’ai passé pas mal de temps sur le jeu depuis, et j’aimerais bien en repasser dès que j’aurais un peu de temps, ce qui n’est pas gagné car j’ai encore beaucoup de jeu à faire, j’accumule les retards partout !

Achat Cities: Skylines

Onduleurs

Mes onduleurs sont arrivés en fin de vies les uns après les autres, pas moyen de trouver les bonnes batteries pour mes modèles. J’avais déjà pris sur Amazon fin Octobre 2014 un Eaton Ellipse Pro 1200 FR

et voilà que mon second me lâche à son tour, j’ai donc du commander cette fois chez Grosbill début Mars 2015 un Eaton Ellipse ECO 800 USB FR

Eaton Ellipse Eco 800

Eaton Ellipse Pro 1200

Achat Caisson (2014)

Pour faire suite à mon achat du VSX-924-K, j’ai commandé sur le site Son-Video un caisson : JBL ES250PW

Lors de la réception du colis, il rentrait tout juste dans le coffre de ma DS5 !

Au déballage, je remarque que le caisson de mon Z-5500 fait tout petit à côté ! bien sûr j’avais vu les dimensions avant de commander et aussi les photos, mais on se rend mieux compte l’un à côté de l’autre.

Il peut fonctionner en wifi, mais j’ai préféré le mettre sous le bureau non loin de l’ampli et en fillaire. après le calibrage de l’ampli, on entends vraiment la différence ! mais ce n’est que plus tard que j’ai réussi à tirer pleinement son potentiel, en configurant les flux vidéos de bout en bout, du PC vers l’ampli en envoyant par l’HDMI (moins limité que la fibre optique) mes flux DTS, DTS HD-MASTER via BitStream/pass through (que ce soit sous Media Player Classic Home Cinema ou via Kodi), et là, c’est le cinéma à la maison !

Achat Ampli (2014)

Petit retour en arrière…

Le temps passe vite, beaucoup de choses à faire (à terminer, à lancer etc…) je vais donc essayé de rattraper comme je le peux le retard sur le blog.

Retour donc en arrière sur un achat qui date déjà…

Ma pièce informatique, bureau, de jeu, bref « ma pièce à vivre » Lol,  s’étant progressivement aménagé il me venait indispensable de faire un achat pour remplacer mon kit audio déjà bon (Z-5500 de Logitech). La raison étant que j’ai besoin d’avoir du son sur différents équipements ayant des sorties différentes (HDMI,Cinch, Optique etc) c’est pourquoi  début septembre 2014 (08/09/2014) après avoir parcouru le net à la recherche d’un ampli avec suffisamment d’entrées et permettant de géré la 4K, j’ai jeté mon dévolu sur le VSX-923-K de Pioneer sur le site Son-Video le prix était intéressant, le moins cher sur le net…

Je n’avais jamais commandé sur cette boutique en ligne, mais je connaissais son existence et sa réputation.

J’ai reçu ma commande et lors du déballage j’ai eu l’agréable surprise de trouver le nouveau modèle VSX-924-K du coup j’ai vérifié ma commande, non je ne m’étais pas trompé !

Celui-ci a été branché sur les enceintes de mon kit logitech, en effet je possède la version avec bornier. Je n’ai pas pu brancher par contre le caisson.

En effet le caisson du Z-5500 contient un ampli est la connectique n’est pas similaire, une tentative d’adaptation a été faite, mais le niveau  (ronflette, et son trop faible) a empêcher de profiter pleinement de l’audio.

Puis c’est durant le week-end que finalement en re-faisant un tour sur le site de  Son-Video je me suis décidé pour l’achat d’un caisson qui me semblait tout à fait correcte et donc le prix était également intéressant toujours par rapport à la concurrence.

Genesia Legacy

C’est par le pur hasard du 11 Novembre 2014 entre 3 et 4 heures du matin que j’ai découvert sur Twitch (Site de streaming de jeux) une rubrique parmi tout les jeux : « Game Development ». Ma curiosité a été piquée à vif en voyant parmi les vignettes d’écran des streameurs, une image familière !

Cette image, je l’avais vu durant mon enfance à la télé durant le générique de feu l’émission « MicroKids » et m’était resté gravé en mémoire (aujourd’hui, je ne sais toujours pas pourquoi…)

J’ai donc cliqué dessus et commencé à lire la présentation, puis les vidéos archivées, je me suis abonné à la chaîne et commençais à suivre le développement de Genesia Legacy de Thomas Zighem. Je voulais en savoir plus, j’ai donc recherché sur le net tout ce que je pouvais trouver, articles, interview, facebook, Wikipedia  …

gfx_overtime

Puis je me suis mis à suivre régulièrement son développement dans l’ombre, sans participer au tchat. Surement par l’envie d’en savoir plus sur lui, son jeu, de voir son avancement, mais aussi par frustration…

Frustration ?

Oui, parce que au fil du temps, j’ai découvert au final que Thomas avais réalisé un de mes rêves non sans difficulté et motivé par la passion qu’il sait très bien communiqué et qui du coup fédère autour de lui une communauté qui le suit régulièrement. Car oui avec Thomas on ne voit pas le temps passé (lui non plus d’ailleurs) quand il stream son développement, que l’on sache développer ou non il nous expose sa réflexion, nous demande des avis, il entretien à travers sa passion ce lien naturel avec sa communauté.

Depuis quelque temps Thomas a arrêté de streamer son développement, en effet, streamer son développement demande une énergie supplémentaire (je le comprend bien et sa communauté aussi). En effet son envie de partage de chaque instant fait qu’il se retrouve sorti de son code, de sa réflexion à cause de coups d’oeil sur le tchat qu’il ne voudrait manqué de dire bonjour au dernier venu 😉 ou d’expliquer le jeu aux nouveaux visiteurs qui n’ont pas pris le temps de lire la présentation de sa chaîne. C’est donc expressément que ses modérateurs ont à la moindre demande renseignés le dernier venu, mais des fois c’est plus fort que lui, ou du fait de sa trop grande générosité…

Frustration disais-je donc, oui parce qu’il a réussi à se lancer dans la conception de son jeu, qu’il poursuit malgré toutes les difficultés qu’il a eu depuis sa première version. il a aussi réussi à avoir une petite famille, il a réussi là ou j’ai échoué, il fait ce que je voulais faire étant enfant. Et je retrouve en lui beaucoup de point commun avec moi, mais avec plus de courage.

 Et Genesia c’est quoi comme jeu ?


C’est un jeu de stratégie au tour par tour, né en 1993 dans sa première version. Ce genre de jeu commençait à fleurir, Dune 2 par exemple en est un, c’est même ce jeu ainsi que Starlord qui ce sont  fais ravir le Tilt d’or (récompense) sur le genre.

Mais depuis quelque temps, Thomas est revenu sur « le projet de sa vie », comme un bébé que l’on améne à grandir, son jeu reprends ses bases déjà énormes dans la gestion pour encore l’enrichir et le faire arriver à maturité, il y a eu différentes versions, c’est aussi l’occasion de rafraîchir les graphismes, de passer à la résolution de notre époque, la HD, mais ans perdre son âme et son coeur.

La dernière version en cours de développement étant Genesia Legacy, je ne veux pas trop en dire sur le jeu, simplement juste vous inviter à le découvrir. autant le jeu que le développeur, aussi à le soutenir, car Thomas est développeur indépendant et  finance le jeu à l’aide de ses économies, il est également soutenue de sa femme Evelyne qui travail également sur le projet.

Voici le site du jeu, qu’il tient à jour quand il peut : http://www.genesia-game.com/

Juste quelques dernier mots pour finir cet article, cette rencontre virtuel avec Thomas m’a marqué est m’a prouvé que c’est encore possible de tenter d’aller au bout de ses rêves, que le parcours n’est pas de tout repos non plus.

Prochainement je vous ferais découvrir un autre développeur de talent qui comme Thomas, m’a marqué, et si vous êtes joueur, vous avez surement déjà eu l’exécution se ses lignes de codes sur votre PC ou console…

 

Je finirais par citer la pensé de Thomas qui correspond tout à fait à ma vision, à la mienne :

Pour Thomas, la création d’un jeu vidéo est un art. il peint le code comme un tableau, une oeuvre qui prend vie lentement sous ses doigts. Genesia Legacy n’est plus un jeu, c’est l’oeuvre de sa vie !

 

Cette article aura mis du temps à venir, du fait de plusieurs chose. Mon problème de début d’année mais aussi le fait de non satisfaction de plusieurs versions de celui-ci et de recherches de dates.

Pas de nouvelles ?

Comme vous l’aurez remarqué, cela fait un moment que je n’ai plus mis à jour le blog.

Pourquoi donc ?

J’ai fais en Janvier un petit séjour à l’hôpital.

J’y suis arrivé par la grande porte en compagnie des pompiers, une fois dans les urgences comme j’allais partir en coma, on a jugé mieux de m’y mettre artificiellement. Petit retour en arrière…

Quelques jours avant mon arrivé, je ne me sentais pas trop bien, barbouillé, comme une gastro. J’ai peu mangé, me suis déshydraté, toujours au lit, je ne voyais plus le temps passer, j’avais du mal à tenir sur mes jambes, je perdais de la force, toujours envie de dormir. On a pris des nouvelles de moi mais j’étais incohérent dans ce que je disais (je ne m’en rendais pas compte), également sur internet (là je le voyais car j’avais du mal à taper sur les bonnes touches et à me relire). Si bien que cela a inquiété mon entourage qui ont alerté les voisins et les pompiers.

En fait, mon état n’a fait qu’empiré, mon taux de sucre n’a cessé de monter pour me retrouver en hyperglycémie qui s’est aggravé avec une acidocétose.

Suite à ce coma diabétique, j’ai « visité » plusieurs services (réanimation, surveillance continue, diabétologie), moi qui n’aime pas le milieu hospitalier, j’étais servi !

J’ai perdu beaucoup de poids, en arrivant au service diabétologie, j’étais en dénutrition. J’ai été traité par insuline et suis maintenant  insulinodépendantdevant me faire mes 4 piqûres d’insuline tous les jours. Moi qui n’aime pas les aiguilles !

Et maintenant ?

Je suis sorti de l’hôpital fin février (sois une durée d’environ 1 mois (stabilisation,complication annexe…)).

Etant alité durant un long moment, j’ai dû me remettre à marcher progressivement. On comprend mieux la difficulté de marcher, geste quotidien que l’on fait même s’en y penser …

Le fais de se dire à soi-même ce que l’on veut faire et voir que son corps ne suis pas… c’est très étrange !

J’avais fais avant ma sortie de l’hôpital quelques pas pour aller à la salle de bains, puis le jour de la sortie j’arrivais à marcher (presque normalement, pas un escargot). Justement en sortant de l’hôpital je suis repassé chez moi prendre des affaires avant de faire ma convalescence chez mon frère. N’étant pas impotent non plus, je rentre chez moi avec mes sacs d’affaires dans les mains et me dirige vers l’escalier naturellement.

J’ai passé les premières marches puis me suis retrouvé bloqué à me dire « vas-y lève l’autre pied ! »

J’y suis arrivé par ma volonté (ceux qui me connaisse savent que j’en ai énormément), mais arrivé en haut, j’étais épuisé de l’effort que je venais d’accomplir.

J’ai donc mis un certain temps à me remettre de tout çà… je n’ai pas repris de suite le travail.

Nota : Sinon, je suis toujours tout seul, je n’ai pas trouvé d’infirmière 😉 même si le choix s’offrait à moi 😉

J’ai fais une liste des articles à venir, il y en a pas mal à rattraper, il faut que je retrouve les dates… avant et après l’hôpital.

Playstation store, encore…

De retour chez moi, je suis parti faire de nouveau un petit tour sur le Playstation Store, et je ne suis m’y suis pas déconnecté les mains vides…

J’avais hier vu aussi la trilogie « Sly Cooper », mais connaissant moins la série, j’attendais d’en savoir un peu plus. Puis je l’ai finalement ajouter à mon panier. Puis j’ai fais le tour des jeux « pas trop chers » et trouver Metal Gear Solid, ayant déjà sur Xbox 360 la compilation mais sans ce premier épisode, je me devais de l’avoir. Puis j’ai ajouté également In Famous et In Famous 2 dont j’avais entendu parlé.

Pour résumé ce sont « 4 jeux » dont l’un est une trilogie. Pendant la rédaction de cet article certains jeux auront peut-être déjà atterri sur le disque dur de ma PS3

Je pense m’arrêté là pour (pour le moment ?)