Retrouvailles chez mon frère

Ce samedi, toute la petite famille était convié chez mon frère pour un repas. Il recevait nos anciens voisin de derrière la maison quand nous habitions le Val d’Oise. Ils sont venus pour passer une semaine dans Ch’Nord pour visiter et par la même occasion découvrir la Braderie de Lille. Alors après pratiquement 15 ans on avait plein de chose à se raconter. Mon frère et moi avons toujours dans notre tête quand on parle des enfants l’image d’eux quand nous sommes partie, difficile d’imaginer.

Nous aussi nous avons changé (surtout moi, plus de sport, c’est le devant qui a tout pris et Mr Perrot l’a bien remarqué 😉 ) Pour Mélanie c’était l’occasion pour elle de découvrir pour la seconde fois (cf . la virée sur Paris du 14 Février de mon frère) des parents très sympathiques, pour nous de nous remémoré des souvenirs d’enfance mais aussi d’avoir des nouvelles des « enfants » devenu grands du quartier avec lesquelles nous avions l’habitude tout les soirs et week-end de faire une foot, des chasses à l’homme en vélo, des jeux de piste, des films, et aussi de commencé notre passion pour les jeux vidéos et l’animation japonnaise, à l’époque de Dragon Ball et Dragon Ball Z.

Mon frère qui devait faire un repas « simple » (ce qui n’est pas dans ses cordes) , nous a fait comme à son habitude un excellent repas composé des ingrédients régionaux (description prochaine, Seb si tu peux m’envoyer ça…)

Tout au long de la soirée, nous avons vu mon père se faire de plus en plus petit sur sa chaise, jusqu’au moment ou un grand éclat se fît. vitre cassé ? on ne comprends pas trop ce qui vient de se passer, mon père se retourne et se retrouve par terre, un pied de sa chaise vient de voler en éclat. Fou rire dans l’assistance, mélanie et moi revivons la scène ou suite au bruit mon père était encore « assis » comme ci de rien n’était sur ça chaise.

Cette soirée se finissait donc en apothéose, mon frère est moi évoquions l’idée de réunir pour un moment les « enfants » du quartier de l’époque pour voir ce qu’est devenu chacun. Il ne reste plus qu’a planifier, informer tout le monde. Je suis sûr que nous aurons plein de choses à nous raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *